Vers le haut
09 63 04 60 44

Coût d’un appel local

Pénurie de carburant les profiteurs de la crise

voyages 28 mai 2016
Pénurie de carburant les profiteurs de la crise

Pénurie de carburant les profiteurs de la crise
 

S’il est difficile de lier l’augmentation actuelle des prix des carburants à la pompe à la pénurie qui sévit depuis quelques jours, certains tentent de tirer profit de la situation.

C’est la double peine pour certains automobilistes qui tentent de se ravitailler en pleine pénurie de carburant. Alors qu’il est parfois difficile de trouver une pompe capable de distribuer le précieux liquide, certains profitent de la très forte demande pour en tirer profit. Quelques exemples.

Des annonces délirantes

Les annonces de ventes de jerrican de carburant fleurissent sur la toile. Par exemple, une annonce publiée le 27 mai sur Leboncoin propose 45 litres de sans plomb 95 pour 180 euros. Soit 4 euros le litre ! Les acheteurs peuvent toutefois se rassurer car le vendeur, qui demande un prix trois fois supérieur à la normale, propose gracieusement la livraison sur Nantes et les communes limitrophes. Mais il n’oublie pas de préciser que « les bidons ne sont pas à vendre ».

Des annonces similaires sont également diffusées sur les réseaux sociaux. Comme sur Twitter où un utilisateur ne fait pas de cadeau en proposant, le 24 mai dernier, 30 litres de sans plomb 95 pour… 300 euros.

Plus étonnant encore, la proposition du centre Leclerc de Plancoët qui souhaitait« privilégier ses clients » et n’autorisait alors l’accès à l’approvisionnement de carburant qu’à condition de pouvoir justifier d’un passage en caisse le jour même pour un montant supérieur à 60 euros. Cette obligation d’acheter dans le magasin pour pouvoir rouler a engendré de vives réactions qui ont amené la direction du centre commercial à retirer ces conditions restrictives et à présenter ses excuses sur sa page Facebook.

Les voitures de location sont vides
Il existe d’autres dommages collatéraux de cette pénurie. Par exemple, une agence de location en Normandie expliquait sur les ondes d’Europe 1 « qu’il n’est plus possible de louer une voiture avec plein d’essence ». Il est donc primordial, plus qu’à l’accoutumée, de bien vérifier et de noter sur le contrat de location le niveau de carburant au moment de prendre possession du véhicule loué. Cela vous permettra de le rendre avec la jauge au même niveau et d’éviter au loueur de vous imposer de faire le plein complet.

L’électrique mis en avant

La pénurie de carburant et la difficulté à se déplacer avec sa voiture à moteur thermique, c’est aussi la bonne aubaine pour les constructeurs qui proposent des voitures électriques. Hasard du calendrier certainement, la publicité pour la Renault Zoé revient en force sur nos écrans. Le constructeur a même dévoilé le 24 mai une publicité à prendre au second degré : « En France, on n’a plus de pétrole mais on a des Zoé ». Même ironie – chacun appréciera – chez le constructeur Coréen Kia qui vante sa citadine électrique sur Twitter accompagnée du message « Pénurie d’essence ou non, ça roule toujours pour le Kia Soul EV 100 % électrique ! ».

« Siphonner » au top des recherches sur Google
La difficulté à se procurer du carburant donne également des idées à certains. Les apprentis « siphonneurs » cherchent à savoir comment faire sur Google. Ainsi, les occurrences « siphonner »  « siphonner réservoir », « comment siphonner » ou « siphonner une voiture » connaissent un très grand pic de popularité sur le moteur de recherche ces derniers jours.

Yves Martin

infographie suite http://www.quechoisir.org/

← Réparation de voiture l’occasion fera baisser la facture Réservations de billets d'avion en ligne →

UFC Que Choisir Var-Est

UFC Que Choisir Var-Est

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite