Santé

Des milliers de louches toxiques saisies

Louches toxiques

La douane vient de saisir 55 000 ustensiles de cuisine en plastique venant de Chine et de Hong Kong. Ces produits étaient potentiellement cancérigènes. D’autres du même type ont-ils été commercialisés ? Impossible de le savoir aujourd’hui.

Au mois d’août, dans le cadre du contrôle d’une société importatrice de produits chinois, les douaniers toulousains repéraient des cartons dégageant de fortes odeurs de produits chimiques.

Le 22 novembre, la direction des douanes a diffusé les résultats des laboratoires : des « amines aromatiques primaires » ont été décelées dans des ustensiles de cuisine à des niveaux bien supérieurs à la réglementation européenne, jusqu’à 66 fois plus !

Louches, écumoires et spatules
Ces substances chimiques sont dangereuses car potentiellement cancérigènes, surtout lorsqu’elles sont en contact avec des sources de chaleur. Or, il s’agit de louches, d’écumoires et de spatules, des instruments souvent utiles pour verser sa soupe, retourner des aliments chauds ou les filtrer…

Les douaniers ont donc saisi, en vue de les détruire, plus de 55 000 ustensiles en plastique noir, plus exactement en polyamide et mélamine. « Le taux de nocivité est tel, écrit la Douane, qu’il est susceptible de porter gravement atteinte à la santé des individus. » Les risques vont des allergies aux cancers.

Faux certificat de conformité
Destinées à la vente à prix discount, les 55 000 écumoires, spatules et louches ont été importées par une société française qui présentait a priori toutes les garanties. Mais elle se serait fait berner par le fabricant, qui a produit un faux certificat de conformité.

Le fabricant a-t-il tenté de tricher avec la réglementation européenne ? A-t-il déjà envoyé des lots dépassant les normes réglementaires ? Des ustensiles dangereux provenant d’autres usines ont-ils été importés avant l’été ? Aujourd’hui, il est impossible de le savoir. Rien ne permet de l’infirmer ni de le confirmer. La Douane et la Répression des fraudes souhaitent rester prudentes.

Fournisseurs pas regardants
« Pendant des mois, d’autres contentieux apparaîtront car des fournisseurs ne sont pas regardants », souligne néanmoins Gil Lorenzo, responsable à la Douane. Des alertes dans l’Union européenne ont motivé la publication d’un nouveau règlement européen le 22 mars 2011.

Ce dernier demande explicitement à tous les États membres de l’Union un renforcement de leurs contrôles sur les « matériaux en contact avec l’alimentation », suite à la détection d’amines aromatiques primaires et de formaldéhyde en quantités trop importantes dans certains lots, il y a déjà plusieurs mois. Depuis le renforcement des contrôles en France, la Douane a saisi près de 140 000 ustensiles au total.

L’article sur le site de l’INC 

Articles relatifs

Étiquetage nutritionnel un test grandeur nature

Michel Texier

Lutte contre Drosophila Suzukii de la cerise

Michel Texier

Rupture des stocks de médicaments en août 2015

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +