Commerce

Etiquetage des conserves

Comme tout produit alimentaire préemballé, conserves et semi-conserves doivent comporter un étiquetage informant le consommateur de leurs caractéristiques. Cet étiquetage doit notamment comporter une date limite d’utilisation optimale : la DLUO.

La DLUO doit être exprimée sous la forme : à consommer de préférence avant le… suivi du jour, du mois et de l’année. Si cette durabilité est supérieure à trois mois, mais n’excède pas dix-huit mois, l’indication du mois et de l’année suffit ; au-delà de 18 mois (ce qui est souvent le cas pour les conserves) la mention « avant fin… » est suivie de l’année. Cette mention est suivie soit de la date elle-même, soit de l’indication de l’endroit où elle figure dans l’étiquetage.

La DLUO peut servir à identifier le lot de fabrication lorsqu’elle est indiquée en clair (jour, mois, année). Si tel n’est pas le cas, l’étiquetage doit comporter une identification du lot de fabrication qui permet aux services de contrôle de retrouver le jour et le lieu de fabrication et contribue à établir la traçabilité du produit.

 

Articles relatifs

Le fabricant sous-traitant de Vogica a fait savoir qu’il était prêt à livrer les clients lésés

Pascal SIX

Cadeaux de Noël Échange sous conditions

Michel Texier

Vente liée : au tour de Lenovo d’être condamné

Pascal SIX