Argent Crédit

Endettement des ménages : une fin possible, mais pas de volonté politique

La simple application de la loi permettrait aux ménages surendettés, ou même simplement aux usagers du crédit, de voir leurs dettes réduites à néant.

Qu’attendent les politiques ?

Près de 800.000 ménages surendettés, et seulement 217.000 dossiers traités par les commissions de surendettement, dont moins de la moitié jugés recevables

« Mais alors, ces ménages ne comptent pas ? » demanderont les gens raisonnables. Il faut ici prendre conscience de ce que les ménages les plus endettés sont, bien entendu, les plus démunis. Et la réalité du surendettement tient bien plus de l’abus de faiblesse que de l’inconscience. Bien sûr, on entend souvent, « Chez ces gens-là, Monsieur, on trouve toujours le dernier écran plat, la dernière console de jeu… », Oui, c’est ainsi que l’on parle des surendettés : « Ces gens-là », comme on disait des nègres… Mais on a remplacé la lutte des classes par l’imitation, le papier des livres par le papier-monnaie, et le sol trébuchant par l’incertain assignat, puisque notre argent est devenu virtuel autant que les billets de Law.

Car il est une solution au surendettement : appliquer la loi. Mais cette solution, visiblement, n’intéresse ni la puissance publique, ni les candidats à son exercice !

Tous les contrats de crédit en cours d’exécution sont délinquants aux obligations édictées par le Code de la consommation : L’offre préalable de crédit doit être rédigée en double exemplaire (7). Or, systématiquement, l’exemplaire « emprunteur » de l’offre comporte un bordereau de rétractation, tandis que l’exemplaire « emprunteur » n’en comporte pas, mais qu’y figure une mention absente, elle, de l’exemplaire « emprunteur » : on ne peut donc pas parler de « double exemplaire ».

La suite de l’article sue le site Village de la Justice

Articles relatifs

Prêts du Crédit foncier condamnation au civil

Michel Texier

découvert bancaire commissions abusives

Michel Texier

Frais et mobilité bancaires : le désolant palmarès des banques

Pascal SIX