Commerce

Le fabricant sous-traitant de Vogica a fait savoir qu’il était prêt à livrer les clients lésés

Un réel espoir
Il existe une autre solution que la déclaration de créance au représentant des créanciers : prendre contact directement avec la société Nevelt, l’entreprise vosgienne qui fabriquait les cuisines et les salles de bains pour le compte de Vogica. Le patron se propose en effet de mener à bien les 7 000 commandes en souffrance.
« Nous nous engageons à faire tout notre possible afin que les cuisines que nous avons en stock et celles qui devaient être fabriquées soient livrées à terme », promet Arnaud Dupuis.
Une cellule a même été créée spécialement pour répondre aux demandes des clients Vogica. (Par téléphone au 03 29 43 22 52 ou au 03 29 43 22 74, ou bien par courriel adressé à contact@nevelt.com ) .
Nevelt s’engage à facturer leur cuisine à « prix usine ». « Si un client a versé 4 000 euros d’acompte sur une commande de 10 000 euros, nous lui ferons payer environ 3.000 €. Il lui restera au final quelque 3 000 euros pour acheter l’électroménager et faire poser ses meubles. Nous enverrons à chaque client un devis et nous sommes même prêts à faire des modifications si nécessaire. »
Même si certains cas risquent d’être plus difficiles à résoudre que d’autres (notamment lorsque le client a versé la totalité de la somme à Vogica), l’initiative de Nevelt devrait considérablement limiter la casse.

Articles relatifs

Les astuces des supermarchés

Pascal SIX

La société VOGICA a été placée en redressement judiciaire.

Pascal SIX

Nouveau arnaque avis de passage chrodex et autres

Michel Texier