Thématiques

Smartphone piraté

Smartphone piraté : l’action d’UFC VAR Est relatée par le journal

Pendant qu’il était en réparation, le smartphone a servi à passer des commandes pour plus de 1 700 € à l’insu de sa propriétaire. La banque refuse de recréditer son compte. À tort.

Mme V. contacte l’UFC-Que Choisir du Var. L’association locale intervient pour rappeler à la banque qu’elle a l’obligation de supporter les utilisations frauduleuses des cartes bancaires (art. L. 132-2 et suiv. du code monétaire et financier).

La suite sur le site fédéral

Les commentaires sur C Banque

 

Articles relatifs

Responsabilité où pas,d’une agence de voyage

Michel Texier

Pannes et services aprés-ventes

Michel Texier

Rappel sèche-linge Indesit, Hotpoint et Ariston

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +