Thématiques

Smartphone piraté

Smartphone piraté : l’action d’UFC VAR Est relatée par le journal

Pendant qu’il était en réparation, le smartphone a servi à passer des commandes pour plus de 1 700 € à l’insu de sa propriétaire. La banque refuse de recréditer son compte. À tort.

Mme V. contacte l’UFC-Que Choisir du Var. L’association locale intervient pour rappeler à la banque qu’elle a l’obligation de supporter les utilisations frauduleuses des cartes bancaires (art. L. 132-2 et suiv. du code monétaire et financier).

La suite sur le site fédéral

Les commentaires sur C Banque

 

Articles relatifs

Trottinette, mono roue, gyroskate les principales différences

Michel Texier

Escroquerie en ligne

Michel Texier

Clauses abusives, contrat de restructuration de crédits

Michel Texier