Arnaques Commerce

Attention à l’arnaque au bon d’achat

Attention à l’arnaque au bon d’achat

Des escrocs se présentant comme Conforama, Carrefour ou Ikea appellent des consommateurs et leur font miroiter des bons d’achat. Leur objectif ? Les inciter à rappeler des numéros surtaxés.

« Conforama vous offre un bon d’achat de 1 000 € », annonce l’homme au téléphone. Il suffit de rappeler un numéro en donnant un code. Sceptique, Luisa finit par se laisser convaincre. « Étant une bonne cliente de Conforama, j’ai pensé que cela valait la peine d’essayer, et j’ai donc appelé le numéro qu’il m’indiquait. »

Notre abonnée passe même plusieurs appels pour obtenir les modalités de remise de son cadeau. Certes, l’appel au 0 899 17 41 23 est facturé 1,35 €, puis 0,34 € la minute – mais elle ne s’inquiète pas : son interlocuteur lui a expliqué que, dans le cadre de cette opération, ses appels seraient gratuits.

Dossier en cours d’instruction judiciaire
Évidemment, l’offre était trop belle. Non seulement les appels sont facturés au prix fort – Luisa devra débourser environ 20 € pour ses différentes tentatives –, mais surtout il n’y a aucun cadeau à l’arrivée. Pour cause : Conforama n’est pour rien dans cette histoire !

L’enseigne a d’ailleurs porté plainte pour usurpation d’identité, escroquerie et tentative d’escroquerie dès le mois de décembre 2014. Le dossier est toujours en cours d’instruction auprès du parquet de Paris. Ce qui n’a, semble-t-il, pas empêché les escrocs de relancer ces derniers jours une grande opération de démarchage.

Numéro désactivé 3 heures après notre alerte
Conforama, qui alerte ses clients sur son site web, n’est pas le seul réseau victime de ces usurpations d’identité. En mai dernier, c’était Ikea. « Le message téléphonique propose du matériel Ikea avec un bon d’achat de 1 500 € et indique un numéro de téléphone à rappeler, avertit l’enseigne. La communication est très longue avec un numéro de téléphone surtaxé. » Electro Depot et Carrefour ont publié des mises en garde similaires sur leurs sites.

Pour brouiller les pistes, les auteurs de l’arnaque utilisent différents numéros surtaxés. Nous avons contacté Rentabiliweb Télécom, l’opérateur qui a attribué le numéro qui a piégé Luisa. « Si une entreprise utilise un numéro de façon non conforme à la loi ou au règlement, notre réflexe, dès que nous en avons connaissance, est de couper le service », explique le responsable communication de la société. En effet, trois heures après notre alerte, le numéro était inactif.

Signalez ces appels au 33 700…

article de 60 millions de consommateurs

Articles relatifs

Déjà en 2009 : enquête UFC sur le commerce équitable, les producteurs s’organisent

Michel Texier

Samassur faux avis de consommateur

Michel Texier

Vers la fin des abus du démarchage téléphonique

Pascal SIX