Santé

Contrefaçon de médicaments sur internet

Un rapport sur ce type de tromperie.

Pendant deux ans, un couple de ressortissants chinois installé en France a dirigé un réseau familial d’importation illicite de médicaments contrefaits. Quatre cents références de médicaments toxiques ont ainsi été découvertes à la vente dans sa boutique parisienne. C’est l’un des exemples figurant dans le rapport publié ce matin par l’Institut de recherche anti-contrefaçon de médicaments (IRACM). On peut y lire quelques chiffres très significatifs : d’après LegitScript, 95 % des pharmacies en ligne exercent illégalement et, d’après l’Organisation mondiale de la santé, un médicament sur deux vendus sur Internet est un faux. Quant au rapport de la Commission européenne paru en 2012, il rappelle que les médicaments contrefaits sont les premiers produits saisis aux frontières de l’Union européenne via le trafic postal.

Criminalité en col blanc….

lire la suite

lire le rapport de l’IRACM

Articles relatifs

Bisphénol A suite mais pas fin

Michel Texier

Le Mediator : un médicament et un scandale.

Michel Texier

Environnement et santé moins d’argent pour la recherche

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +