Arnaques Crédit

Hameçonnage, encore une arnaque sur le crédit

Hameçonnage, encore une arnaque sur le crédit

Tout d’abord en cas de hameçonnage ou arnaque il faut le signaler sur le site suivant:

De fausses offres de prêt fleurissent sur Facebook et sur bien d’autres sites web d’apparence respectable selon 60 millions de consommateurs

Un prêt pas cher entre particuliers, voilà qui est séduisant à plus d’un titre. Pour un candidat à l’emprunt dans une situation financière pas folichonne, voire fiché à la Banque de France, difficile de ne pas se laisser tenter par un message vu sur Facebook, sur un forum ou reçu par mail… Message plus ou moins crédible, parfois rempli de fautes d’orthographe et émanant de parfaits inconnus, certes ! Mais il existe désormais une variante plus redoutable : des sites de sociétés de crédit qui semblent présenter certains gages de sérieux.

Ce phénomène prend une telle ampleur que l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR, organisme de la Banque de France qui surveille banques et assureurs) a décidé d’alerter le grand public, en publiant le nom d’une dizaine de sites proposant des offres frauduleuses :

  • accord-particuliers.com
  • aidefinancial-invertissement-cp.puzl.com
  • charretierfinance.com
  • company-partenariat-investissement.com
  • gautier-finance.fr, lacroixfinance.co
  • latour-finances.fr, pret-sans-frais.com
  • rapides-credits.com…

Une offre trop belle pour être vraie !
La proposition est toujours la même : des sommes prêtées élevées, un taux d’intérêt très faible (2 %), une durée de remboursement bien longue. Aucune garantie, aucunes conditions de revenus ne sont demandées, et les fonds sont promis d’être versés sous 24 à 72 heures…
Après un contact pour constituer la demande, la société réclame des frais de dossier ou administratifs (de plusieurs centaines d’euros) à verser via un mandat cash international, par Western Union. « Une fois l’argent envoyé, la victime n’a plus de nouvelles de son contact ou est de nouveau invitée à verser de l’argent sous un nouveau prétexte, sans plus de résultat », décrit l’ACPR.

Adresses d’entreprises dignes de confiance
Et des prétextes, il peut y en avoir beaucoup si le poisson mord à l’hameçon : frais d’assurance, d’authentification, etc. Tout cela émane de soi-disant intermédiaires en opérations de banque ou en financement participatif, spécialisés dans les prêts entre particuliers.
Pour crédibiliser l’offre, ils n’hésitent pas à usurper des adresses de messagerie d’entreprises dignes de confiance. Les pertes pour le consommateur floué peuvent aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros.

Aucun versement préalable ne peut être exigé
Pour être autorisé à exercer, tout opérateur doit figurer sur le site de l’ORIAS, organisme chargé de tenir le registre des intermédiaires. Les victimes peuvent contacter la plateforme téléphonique Info-escroqueries au 0811 02 02 17 (appel surtaxé) et doivent porter plainte.
Rappelons, pour finir, qu’« aucun versement ne peut être exigé d’un particulier avant l’obtention d’un ou plusieurs prêts d’argent » – une mention dont la présence est obligatoire dans toutes les publicités sur le crédit.

source 60 millions de consommateurs 

communiqué de presse ACPR AMF concernant l’arnaque de crédit sur internet

La liste des prestataires de services d’investissement habilités  https://www.regafi.fr

https://www.orias.fr/

 

Articles relatifs

SUN WATER Financo refuse d’appliquer l’article L311-31

Pascal SIX

Interdiction de réclamer des frais de recouvrement

Pascal SIX

Dépannage à domicile des abus

Michel Texier