Alimentation

Le panier de la ménagère en question sur fond d’envolée des cours agricoles

Le 2 mars 2011


Le panier de la ménagère en question sur fond d’envolée des cours agricoles


Est-ce un effet bénéfique du Salon de l’agriculture ? La semaine dernière, le ministre de l’Agriculture Bruno Le Maire a laissé entendre qu’il était loin d’être opposé à la proposition de la FNSEA d’instaurer une indexation des coûts de production sur les prix des matières premières agricoles.

Cette proposition n’est pas sans rappeler le mécanisme de coefficient multiplicateur que l’UFC-Que Choisir réclame en vain depuis plusieurs années ! Bien entendu, la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) crie au scandale, jugeant le dispositif « totalement anti-économique ».

Il est certain qu’il retirerait à la distribution une grande part de sa marge de manœuvre, qui lui est particulièrement profitable ! Voilà qui me donne l’occasion de donner la réponse au dernier sondage sur la viande bovine. Les éleveurs bovins vendent depuis 2000 leurs animaux 8 % de plus, tandis que les consommateurs en magasin achètent leur viande 40 % plus chère!

Pas étonnant, dans ces circonstances, que les distributeurs ne veuillent surtout pas d’un mécanisme d’indexation qui les empêcherait d’entonner le désormais fameux.

http://www.alain-bazot.fr/

Articles relatifs

Origine des aliments : mauvaise recette par Alain Bazot

Michel Texier

Boisson LunaRich de Reliv riche extrait de soja

Michel Texier

Viandes projet d’étiquetage des produits transformés validé par l’Europe

Michel Texier