Arnaques Téléphonie

Télécoms les pratiques contestables sur les séniors

Télécoms les pratiques contestables sur les séniors

Attention au démarchage téléphonique sur les Seniors. Raccrochez systématiquement dès que l’on vous parle d’opérateurs de téléphonie.

Dites NON! et raccrochez!

Une quinzaine d’opérateurs de téléphonie abusent des personnes âgées dans toute la France. Enquête sur la piste de ce qui ressemble à une arnaque à grande échelle.

Mois après mois, l’affaire ne cesse de prendre de l’ampleur, et les victimes de se multiplier. Il s’agit presque toujours de personnes âgées. Cibles d’un démarchage téléphonique habile et insistant, elles se retrouvent abonnées, malgré elles, à l’offre d’un opérateur de téléphonie alternatif. Pour cela, le commercial entretient la confusion avec France Télécom (l’ancien nom d’Orange) et obtient les coordonnées bancaires des victimes dans des conditions parfois obscures.

Déjà 3 500 plaintes officiellement déposées
Quinze à vingt noms d’opérateurs différents, souvent domiciliés en Gironde, sont cités dans les plaintes. Ces professionnels ne se contentent pas d’utiliser le même mode opératoire. Dirigeants ou domiciliations communes, documentations commerciales identiques… Les indices accréditant l’hypothèse d’un ou deux réseaux organisés, qui se cacheraient derrière les multiples noms commerciaux, s’accumulent.

Et ils font bien des dégâts. Un an après la première alerte que nous avons publiée, les septuagénaires et octogénaires abusés se comptent par milliers. Selon nos informations, le parquet de Bordeaux, à qui sont transmises les plaintes, en a reçu 3 500 ! Et c’est sans compter toutes les victimes qui n’ont pas formalisé leurs griefs par écrit… Orange a également porté plainte pour usurpation d’identité et escroquerie. Curieuse ressemblance !

Savoir bien se défendre

• Les victimes de ces agissements peuvent se signaler auprès de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) de Gironde au 05 56 69 27 27 ou par courriel à ddpp@gironde.gouv.fr

• Suite à un démarchage téléphonique, le professionnel doit confirmer son offre par écrit et obtenir la signature du client (article L. 121-20 du code de la consommation). Si cela n’a pas été fait, la souscription peut être contestée. Si cela a été fait, il reste possible de résilier le contrat : faites-le par lettre recommandée, et signalez à votre banque que vous n’acceptez plus les prélèvements de l’opérateur…

lire la suite

Articles relatifs

Banque en ligne Soon décryptage de l’offre bancaire mobile d’Axa

Michel Texier

Apple iPhone méfiez-vous des faux chargeurs

Michel Texier

Téléphonie mobile, portabilité en 3 jours

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +