Communications Téléphonie

Attention arnaque au 118 218

Attention arnaque au 118 218

Les appels aux services de renseignements téléphoniques peuvent désormais conduire à des factures exorbitantes, pouvant dépasser 50 €. En cause : le service de mise en relation. Le 118 218, leader du secteur, n’est pas le seul concerné. C’est tout le marché qui fonctionne de façon viciée.

Les deux moustachus du 118 218 ne sont pas si sympathiques qu’ils en ont l’air… C’est, à n’en pas douter, l’avis d’Aurélie depuis qu’elle a reçu sa dernière facture de téléphone portable : pour un seul appel au plus connu des services de renseignements, elle se voit facturer la somme de 13,60 € !
« Etrange… Dans mon souvenir, l’appel avait été rapide », s’est d’abord dit Aurélie, avant de se souvenir qu’elle avait demandé à être basculée automatiquement vers le numéro demandé. « C’est donc toute la conversation qui a suivi, soit plus de 8 minutes, qui est passée sur le compte du 118 218. »

1,50 € la minute, des tarifs délirants
Piège redoutable, le maintien de la surtaxe après la mise en relation est appliqué par la quasi totalité des services de renseignements depuis leur création en 2005 – une pratique dénoncée par 60 Millions à l’époque.

Cette surfacturation sort aujourd’hui de la discrétion en raison de l’explosion des tarifs du renseignement. Le 118 218 a doublé le montant de la partie variable de ses tarifs début 2012, avant de l’augmenter à nouveau de 50 % début 2013.
Il faut dire que les services de renseignements ne se portent pas bien. Ils sont confrontés à une baisse constante du nombre d’appels reçus : 56 millions en 2012, contre plus de 100 millions en 2009 et plus de 200 millions en 2005. Un déclin que les hausses de tarifs ne risquent pas de ralentir…

Désormais, depuis un téléphone portable, le prix de la minute d’appel au 118 218, y compris après la mise en relation, atteint 1,49 € la minute – un montant délirant à l’époque des forfaits illimités. Plusieurs concurrents, et non des moindres, viennent de s’aligner sur ces tarifs : le 118 000 depuis quelques semaines, et le 118 008 (groupe Pagesjaunes) depuis quelques jours.

La loi rate son objectif
Voilà pourquoi les témoignages comme celui d’Aurélie commencent à se multiplier. Un lecteur de 60 Millions a ainsi dû payer 65 € pour un appel de 46 minutes (deux minutes avec un service de renseignements et 44 minutes avec son correspondant, après la mise en relation).

La loi qui cherchait à alerter les utilisateurs sur ce piège a été mal conçue. Elle impose une information tarifaire systématique uniquement si la mise en relation elle-même (l’opération de basculement vers le numéro demandé) est facturée (article L.121-84-11 du code de la consommation). Rien n’est exigé si le tarif surtaxé, facturé dès le départ, continue à s’appliquer après…

Ce principe de facturation, largement ignoré des utilisateurs, constitue pourtant l’une des bases du modèle économique des services de renseignements.

Le consommateur n’est pas aidé non plus par le site appel118.fr, un site officiel d’information destiné à rendre moins opaques les tarifs des 118. Mis en place en 2006 par l’Autorité de régulation des communications électroniques et des Postes (Arcep), il affiche, au jour de la publication de cet article, des tarifs obsolètes de plusieurs mois.

La rumeur devient vraie
Ironie de l’histoire, le 118 218 a longtemps été l’objet d’un hoax…

source :  http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/118-et-218-font-un-braquage

Articles relatifs

Téléphonie mobile les meilleures offres pour les jeunes

Michel Texier

100 000 abonnés à quechoisir.org

Michel Texier

Le best of du pire mérite sanction !

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +