Logement

la loi ALUR précisées par décret

la loi ALUR précisées par décret

Un décret est venu préciser certaines dispositions de la loi ALUR, notamment en ce qui concerne les résidences démontables ou mobiles constituant un habitat permanent.

Des mesures d’application de la loi ALUR ont été publiées avec le décret du 27 avril 2015. Celui-ci prend des dispositions qui concernent les résidences démontables ou mobiles constituant un habitat permanent :

Il instaure une définition juridique des résidences démontables constituant l’habitat permanent de leurs utilisateurs, qui désigneront donc « les installations sans fondation disposant d’équipements intérieurs ou extérieurs et pouvant être autonomes vis-à-vis des réseaux publics », qui « sont destinées à l’habitation et occupées à titre de résidence principale au moins huit mois par an », et à tout moment facilement et rapidement démontables;
Le décret précise également les formalités nécessaires pour leur installation sur des terrains aménagés pour les recevoir. S’agissant des terrains destinés à recevoir lesrésidences mobiles des gens du voyage, tels que les aires d’accueil et les terrains familiaux, il prévoit une rationalisation des formalités d’urbanisme. Dans les deux cas, les formalités sont liées à la capacité d’accueil des terrains concernés ;
Par ailleurs, le décret complète la liste des pièces exigibles dans les dossiers dedemande de permis de construire ou de déclaration préalable, dans le cas de projets faisant l’objet d’une convention de projet urbain partenarial (PUP) ou situés dans un périmètre PUP délimité par la collectivité compétente pour le document d’urbanisme ;
Il comporte aussi deux autres mesures d’application de la loi ALUR, relatives à lacompétence du préfet pour délivrer les autorisations d’urbanisme aux fins de développer l’offre de logement dans les communes en déficit de logements sociaux ;
Enfin, toujours au titre de l’application de la loi sus-visée…

lire la suite

Articles relatifs

Le numéro du mandat sur le répertoire doit être porté sur l’exemplaire revenant au mandant

Pascal SIX

La reprise du logement abandonné par le locataire devient effective

Pascal SIX

Micro-logements, les abus bientôt taxés

Michel Texier