Administrations Energie Environnement

Chauffage, la facture est salée

Plus d’un Français sur trois avoue avoir déjà rencontré des difficultés pour payer sa facture d’énergie. Pourtant, pour faire des économies, certains travaux sont vraiment efficaces. Et changer de fournisseur d’électricité ou de gaz permet aussi de payer moins.

Elles sont lourdes, les factures d’énergie. Très lourdes. Ce sont ceux qui les paient qui l’affirment. L’étude que nous avons menée avec la société Mediaprism* permet de mesurer à quel point le coût de l’électricité, du gaz, du fioul, voire du bois, est devenu une préoccupation pour les consommateurs.

Ils placent l’énergie en numéro un dans le hit-parade des hausses : 84 % des personnes interrogées estiment que leurs dépenses ont augmenté ces trois dernières années. C’est plus que pour tous les autres postes de leur budget – alimentation, santé et même logement.

Le risque de voir grandir la précarité énergétique

Face aux hausses répétées, pouvoirs publics et associations s’inquiètent d’ailleurs de voir grandir la précarité énergétique. Cette précarité, définie comme regroupant les foyers qui consacrent plus de 10 % de leurs revenus à l’énergie, concerne un Français sur sept ou huit, selon les estimations.

Mais d’après notre étude, régler ses factures peut être un problème pour une proportion bien plus large de la population : plus d’un tiers des Français avouent avoir déjà rencontré des difficultés de paiement.

Le chauffage, nerf de la guerre

Et les choses ne vont pas s’arranger. Si gaz et fioul ont connu une inflation sévère ces dernières années, c’est désormais au tour de l’électricité de rejoindre le mouvement, avec une hausse de 5 % en août dernier, et une deuxième du même ordre déjà programmée pour l’été prochain.

Comment s’y prendre pour limiter la consommation ? Le nerf de la guerre, c’est le chauffage. Les consommateurs ont bien compris que les gestes les plus efficaces pour espérer alléger ces dépenses les concernent : retarder l’allumage de sa chaudière, baisser les radiateurs…

Mais pour aller plus loin, pas de mystère : il faut engager des travaux. Ceux qui l’ont fait sont satisfaits, à 94 %, et ont constaté une baisse de leurs factures, à 75 %. Mais qu’il s’agisse d’isolation ou de changement de chaudière, les coûts sont élevés.

Isoler les combles ou changer de fournisseur de gaz et d’électricité ?….

 lire la suite

Articles relatifs

Engie (GDF Suez) baisse des tarifs au 1er novembre 2015

Michel Texier

Conditions d’attribution des aides à l’amélioration thermique des bâtiments

Pascal SIX

Panneaux photovoltaiques de marque scheudun alerte sur les risques d’incendie

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +