Energie

Linky Les consommateurs abonnés aux mauvais coûts

LINKY  les consommateurs abonnés aux mauvais coûts 

Alors que début juillet le Premier Ministre a acté le déploiement du compteur communicant « Linky », qui équipera à partir de 2016 les consommateurs français, l’UFC-Que Choisir rend publique ce jour une étude exclusive sur le désastreux impact de ce compteur sur les factures d’électricité. Sur cette base, l’association appelle les pouvoirs publics et la Commission de Régulation de l’Energie (CRE) à prendre les dispositions qui s’imposent pour limiter la surtension tarifaire qui guette.

Faute de conseil adapté, 55% des consommateurs mal-abonnés

Si les fournisseurs ont une obligation de conseil envers les consommateurs pour que leur abonnement corresponde à leurs besoin réels, notre étude, basée sur des relevés effectués auprès d’un panel représentatif(1) démontre que 55% des ménages ne disposent pas d’une puissance d’abonnement cohérente avec leur consommation :

18% des clients, soit 5 millions de foyers, sont ainsi « sur-abonnés » : ils paient un abonnement trop élevé par rapport à leurs besoins réels. Leur surfacturation représente 35 millions d’euros par an.

A l’inverse, 37% des clients, (plus de 10 millions de ménages) sont « sous-abonnés » et paient une puissance d’abonnement inférieure à la puissance réellement appelée. Cette situation est rendue possible grâce à une grande tolérance des anciens compteurs dans les dépassements de puissance.

Linky : le compteur qui va faire disjoncter le portefeuille des Français….

Un surcoût de 308 millions d’euros par an pour les sous-abonnés….

Un compteur dit « gratuit » aux 724 millions d’euros de frais cachés….

lire l’article

mise à jour sur les compteurs Linky de 2011 à 2013 

 

Articles relatifs

Étiquette énergie

Michel Texier

Prix du gaz : l’offre Astucio d’Eni

Pascal SIX

Analyse totale ufc compteurs Linky

Michel Texier