Santé

Des bonbons énergisants à la sortie du bac

Des bonbons énergisants

 

Premier jour du bac, la Smeba, mutuelle étudiante, distribue des bonbons à la sortie de l’épreuve de philo. Polémique : les friandises contenaient de la taurine et de la caféine.

L’opération marketing tourne à la polémique. La Smeba, mutuelle des étudiants, avait choisi le premier jour du bac pour faire de la communication auprès des futurs bacheliers et potentiels adhérents de la rentrée. Une opération qu’elle mène chaque année depuis 10 ans.
Lundi, gilet orange sur le dos, les représentants de la mutuelle font la sortie des lycées de Bretagne et Pays de la Loire et distribuent aux élèves qui sortent de l’épreuve de philo des prospectus d’information, le guide de l’étudiant rusé, des chiffonnettes pour écran tactile et… une boîte de bonbons.

12 bonbons = un verre de Red Bull

C’est cette boîte qui pose aujourd’hui question. Sophie, la mère d’un élève de Rennes, nous a fait part de son indignation et de sa colère : « Je suis scandalisée par cette opération de marketing auprès des jeunes qui passent le bac. Cette boîte contient des pilules de taurine. Pour un organisme qui s’occupe de santé des jeunes, c’est le comble ! » La liste des ingrédients de ces bonbons présentés comme « énergétiques » sur l’étiquetage confirme la présence de 5 % de taurine, un acide aminé synthétisé par l’organisme, et de 0,62 % de caféine.
« Toutefois, chaque boîte offerte contenait 12 grammes de bonbons. La taurine était présente à 5 % soit 600 mg de taurine par boîte de bonbons consommée entièrement. Une canette de Red-bull, qui est un produit en vente libre, en contient quant à elle 1 000 mg. Pris ensemble, ces 12 bonbons correspondent à un verre (150 ml) de Red Bull », se défend Annabelle Morice, porte-parole de la Smeba, ajoutant qu’une seule personne a réagi alors que 22 000 boîtes ont été distribuées.

Consommation modérée et réservée à l’adulte
Certes, ces bonbons ne présentent aucun danger pour la santé sauf à en ingurgiter plusieurs boîtes et à les mélanger à la prise de café ou d’alcool. Rappelons que des études réalisées sur les effets de la consommation conjointe d’alcool et de boissons énergisantes, de type Red Bull, suggèrent « un effet de potentialisation des effets excitants de l’alcool et une inhibition de ses effets dépressifs », selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Cette dernière recommande d’ailleurs une consommation modérée de ces boissons qui doivent être réservées à l’adulte.
Outre la taurine, ces bonbons contiennent édulcorants, épaississants, anti-agglomérants, colorants… Autant d’ingrédients qui ne sont pas spécialement recommandés pour la santé. Et c’est bien ça qui pose question : comment une mutuelle peut-elle distribuer de tels produits quand l’une de ses missions est la prévention de la santé ? Un beau sujet de philo.
La Smeba assure qu’elle ne connaissait pas la composition des bonbons, ayant fait confiance à son fournisseur, et reconnaît « n’avoir pas été assez vigilante ». Elle a décidé d’arrêter immédiatement son opération et ne compte pas la renouveler l’an prochain.

Source : http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/des-bonbons-energisants-a-la-sortie-du-bac

Articles relatifs

Ameli-direct : pour s’informer avant de choisir un médecin ou un hôpital

Pascal SIX

Les médicaments pour le rhume resteront ils en vente libre ??

Michel Texier

Le tarif des médecins spécialistes en 2013

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +