Administrations Impôts

Taxe d’habitation ? Vérifiez qu’il s’agit bien d’un document officiel ! Des contribuables reçoivent de faux avis parfaitement imités.

Arnaque taxe habitation

Tout y est : le logo bleu, blanc, rouge de la République française, le montant de la taxe d’habitation, celui de la redevance télé, les références fiscales, la date limite, le volet de paiement à détacher selon les pointillés… Même à 60 Millions, nous n’avions jamais vu un faux document administratif aussi bien fait !

À n’en pas douter, de nombreux contribuables du 19e arrondissement parisien, qui ont reçu ces derniers jours ce faux avis d’imposition, seront tombés dans le piège. Les fraudeurs vont même jusqu’à utiliser une boîte postale située au 6, rue de l’Argonne, à moins d’une encablure du vrai centre des impôts installé 17, place de l’Argonne !

La puce à l’oreille
Quelques détails peuvent toutefois mettre la puce à l’oreille : tout d’abord, le montant de la contribution à l’audiovisuel public – autrement dit, la redevance télé. Les fraudeurs réclament 123 €, ce qui correspond au montant de 2011… Cette année, le fisc vous demandera officiellement trois euros supplémentaires.
La date limite de paiement n’est pas non plus exacte : les contribuables ont normalement jusqu’au 15 novembre pour payer leur dû, et non jusqu’au 20 octobre comme le stipule le document.

Joignez un chèque !
Par ailleurs, sur le coupon de paiement, la mention « joignez un RIB » a été remplacée par « joignez un chèque », le contribuable étant prié de rédiger celui-ci à l’ordre de « TPTH – Trésor public taxe d’habitation ».
Enfin, sur la dernière page du document, le numéro de téléphone en « 09 » ne correspond pas à celui du centre des impôts.
L’administration fiscale a porté plainte le 28 septembre. En attendant que les escrocs soient démasqués, la vigilance s’impose en cette période de réception des avis d’imposition.
Fabienne Loiseau

http://www.60millions-mag.com/actualites/

Articles relatifs

Les experts judiciaires, sanitaires et les autres

Michel Texier

La définition de la résidence principale va redevenir d’actualité depuis la loi de finances rectificative

Pascal SIX

Nous décourager d’aller devant les tribunaux.

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +