Alimentation

Le blog de notre président Alain Bazot sur l’étalon d’Achille

« Arnaque », « tromperie »… Les politiques n’ont pas manqué de mots pour qualifier l’affaire de la viande de cheval dans les plats préparés. Le consommateur, pourtant première victime de ce scandale, n’aura, quant à lui, guère été pris en considération par les pouvoirs pu­blics, ceux-ci arguant de l’absence de tout « risque sanitaire ».

Tout se passe comme si, parce qu’il n’y a pas de scandale sanitaire, le seul préjudice était celui de l’industrie. À croire que si votre santé n’est pas menacée, on peut vous faire avaler n’importe quoi ! L’affaire des « lasagnes au cheval » souligne pourtant bel et bien les failles du système de traçabilité, dont la principale victime est le consommateur… Impérative pour les produits bruts, la mention du pays d’origine n’est pas obligatoire pour les produits transformés.

Résultat : si les poulets entiers en rayon sont bien français, les poulets composant nuggets et escalopes panées peuvent venir… du Brésil, et les foies gras de canard de… Hongrie ! L’opacité quant à l’origine des viandes des produits transformés permet également aux professionnels de changer très régulièrement de fournisseurs en fonction des prix pratiqués. L’opacité encourage ainsi la spéculation et les risques alimentaires. À quand un véritable étiquetage de l’origine des produits alimentaires transformés ? Avec la substitution de viande de cheval à celle de bœuf dans les produits Findus, l’Europe ferait bien de s’y mettre au galop !……

Alain Bazot
Président de l’UFC-Que Choisir

à suivre vidéo : http://www.quechoisir.org/alimentation/produit-alimentaire/editorial-tracabilite-l-etalon-d-achille

Articles relatifs

La traçabilité dans les aliments arrêtez de nous faire avaler n’importe quoi!

Michel Texier

Contrôle steaks hachées par la dgccrf

Michel Texier

Le panier de la ménagère en question sur fond d’envolée des cours agricoles

Michel Texier