Santé

Pharmaciens et médicaments génériques

Pharmaciens et médicaments génériques

 

Chronique de la consommation parue dans Var matin du 30 novembre 2013

Mon pharmacien me délivre un générique à la place du médicament prescrit par mon médecin. A-t-il le droit de me l’imposer ?

Un constat :

Si le pharmacien ne peut pas vous imposer la vente du médicament générique, il peut toutefois tenter de vous convaincre de remplacer le médicament de marque…

A noter : le médicament générique porte soit un nom de marque suivi de la mention « Gé », soit le nom de sa molécule (DCI), suivi de celui du laboratoire

Ce qu’il faut savoir :

Un médicament générique est un médicament identique ou équivalent à celui d’une marque, (appelé aussi princeps). Il possède donc la ou les mêmes molécules. Comme sa fabrication n’a nécessité ni frais de recherches, ni frais de développement son prix devrait être inférieur à celui du princeps (en moyenne 30 % moins cher) : sa délivrance est donc « politiquement » favorisée car elle est bien moins coûteuse pour l’assurance maladie.

En pratique :

Votre pharmacien, qui dispose d’un droit de substitution ne peut vous imposer la vente du médicament générique. Il peut toutefois argumenter de son efficacité et de son intérêt financier.

La substitution n’est possible qu’avec votre accord.

Votre pharmacien peut remplacer le princeps inscrit sur votre ordonnance par un générique figurant au répertoire des médicaments génériques approuvé par l’ANSM. Il doit alors vous informer de la substitution effectuée et inscrire sur l’ordonnance (art. R 51 25-53 du Code de la Santé Publique) :

  • Le nom de la spécialité délivrée par substitution
  •  La forme pharmaceutique (sachet, comprimé….) si elle est différente de celle du médicament prescrit
  •  La posologie si elle est différente de celle du médicament prescrit

Comment procéder :

Vous avez donc le droit de refuser un médicament générique. Mais cela entraine certains inconvénients :

Ce refus modifie les modalités de remboursement.

  •   Votre pharmacien est amené à ne plus pratique le tiers payant, et ce fait vous faites l’avance des frais
  •  De nombreux princeps sont remboursés sur la base du tarif forfaitaire de responsabilité (TFR), calculé à partir du prix des génériques. Dès lors, si vous achetez l’un de ces princeps, celui-ci étant plus cher, votre remboursement par l’Assurance Maladie  pourra être moindre.

 

 

Articles relatifs

Contrefaçon de médicaments sur internet

Michel Texier

Attention aux achats de médicaments sur internet

Michel Texier

Maladie d’Alzheimer Des causes diverses et hypothétiques

Michel Texier