Santé

informations à destination des victimes du Médiator

Médiator

 

Le premier conseil a apporter est de consulter un médecin qui pourra vérifier l’existence ou non d’une valvulopathie (dysfonctionnement cardiaque résultant de l’utilisation du médiator) et, en cas de présence de ce dysfonctionnement cardiaque, expliquer les précautions à prendre.

Dès lors qu’une présomption de lien existe entre un dysfonctionnement cardiaque et la prise du Médiator, il est préférable pour les victimes qui souhaitent être indemnisées de leur préjudice de se tourner, via un avocat, vers les procédures civiles.

Nous déconseillons la voie pénale en raison du délai de traitement du dossier qui sera certainement particulièrement long. Pour trouver un avocat spécialisé en matière de santé, vous pouvez consulter l’ordre des avocats de votre département.

Par ailleurs, au moins une association indique qu’elle souhaite négocier avec Servier pour obtenir une indemnisation des victimes.

Cette volonté de négocier nous paraît prématurée en ce que le nombre de victimes n’est pas déterminé et préjudiciable aux victimes en raison du manque de transparence et du risque que toute négociation de la part de Servier ne serve qu’à limiter ses responsabilités sur le plan pénal et financier.

Aujourd’hui, la seule alternative qui nous semble à même de faciliter les démarches des victimes tout en les sécurisant quant aux montants d’indemnisations obtenues est la création d’un fonds d’indemnisation sous le contrôle de l’Etat.

Articles relatifs

Détecteur de fumée pour 2015

Michel Texier

Une bombe a été lachée par un laborartoire concernant les effets des Organismes Génétiquements Modifiés (OGM)

Michel Texier

Bébé confort ferofix siège auto toxique

Michel Texier