Thématiques

Pour le Maroc, un passeport sinon rien

Partir au Maroc avec une simple carte d’identité, c’est prendre le risque de rester sur le tarmac. Depuis quelques semaines, les témoignages se multiplient.

Du Maroc, il n’aura vu qu’un aéroport, où il a passé une nuit, sur un banc, sous garde policière. Arnaud devait séjourner quinze jours à Marrakech, dans un hôtel réservé par ses soins. Il pensait pouvoir partir avec une simple carte d’identité. Pas si simple…

Il le découvre avant d’embarquer à Lyon-Saint-Exupéry. La seule façon de voyager sans passeport, lui assure-t-on au comptoir d’Air France, est de voyager avec Royal Air Maroc et d’avoir trois nuits d’hôtels réservées avec un « voucher » (un bon échangeable contre une prestation touristique).

Traité comme un clandestin
Fébrilement, depuis l’aéroport, Arnaud effectue cette réservation supplémentaire. Quelques heures plus tard, le personnel de Royal Air Maroc le laisse embarquer, considérant qu’il est en règle.

Mais à Marrakech, ce n’est pas l’avis des douaniers : il aurait fallu voyager en groupe organisé, lui indique-t-on. Arnaud est contraint à un retour immédiat humiliant : « J’ai été traité comme un clandestin », s’insurge-t-il.

  • Régime dérogatoire pour les voyages organisés..
  • Séjour organisé ou non ?..
  • Une « application stricte » de la législation..
  • Le devoir d’information du voyagiste..

lire la suite

Avec quels documents un Français peut-il se rendre au Maroc ?

Articles relatifs

Echantillons de produits de beauté sur le web

Michel Texier

Attention à la carte Cdiscount

Michel Texier

Œufs, soyez vigilant

Michel Texier