Consommation info pratiques Revue de presse

Publication Var Matin du 1er Juillet 2023

EVITONS LES TRACAS DE VACANCES

Hébergement non conforme : qui contacter ?

Si votre hébergement de vacances ne correspondait pas à la description ou si vous n’avez pas bénéficié des prestations promises (vue sur mer, climatisation, balcon, piscine…), vous pouvez demander une compensation ou un remboursement partiel.

Si vous avez réservé via une plateforme en ligne (Booking.com, Airbnb, Expédia…), contactez la.

Elle pourra éventuellement vous assister dans vos démarches. Mais attention, ces plateformes en ligne restent des intermédiaires et n’ont aucune obligation de vous rembourser,

Litige avec un hôtel

L’hôtel ne correspondait pas à la description du site de réservation ? Vous n’avez pas bénéficié des options ou prestations promises (annulation sans frais, vue sur mer…) ? Pour demander une compensation ou un remboursement partiel du séjour :

Contactez l’hôtelier directement (avec copie à la plateforme de réservation) en leur transmettant toutes les preuves (photos comparatives entre l’annonce et la réalité des lieux…).

Pensez à lister tous les éléments dont vous n’avez pas pu bénéficier alors qu’ils avaient déterminé votre choix (climatisation, balcon, piscine…).

Location saisonnière

L’information préalable du locataire

Préalablement à la signature du contrat, le loueur a l’obligation, qu’il soit professionnel ou non, de remettre au preneur éventuel un document sur lequel figurent les coordonnées du propriétaire et de l’agence ainsi qu’un descriptif très complet des lieux loués (y compris sa situation géographique).

Le contrat

Vous devez exiger un contrat écrit, précisant tous les éléments de la location : prix, descriptif, conditions, etc. Ces informations serviront de référence en cas de litige.

À noter
Il arrive que les particuliers isolés qui louent saisonnièrement à l’aide de petites annonces ne formalisent pas l’accord par un contrat. Un simple échange de lettres peut tenir lieu de contrat, mais les dispositions de l’arrêté du 16 mai 1967 (remise d’un état descriptif préalable) leur sont applicables.

Les arrhes

Elles n’engagent pas définitivement le locataire ni le loueur. Elles peuvent néanmoins être conservées par le loueur, en cas d’annulation par le locataire.

En revanche, elles doivent être restituées au double par le loueur qui renonce à la location (article 1590 du Code civil).

L’acompte

Lorsque les sommes versées ont été expressément stipulées comme un acompte par le contrat de location, cet acompte engage définitivement le loueur et le locataire. Ce dernier peut être obligé de verser la totalité du loyer en cas d’annulation.

En cas de contestation devant la juridiction civile, le locataire ne peut être dispensé de payer la totalité de la location que s’il démontre qu’il a été contraint de résilier pour cas de force majeure.

Si l’annulation vient du loueur, le locataire pourra obtenir, devant la juridiction civile, une indemnisation pour le préjudice moral (vacances gâchées) ou financier (débours supplémentaires) qui en résulterait.

Méfiance accident

Lorsque « l’accident ou l’incident » intervient lors d’une activité de loisir qui a donné lieu à un paiement en contrepartie d’une offre  sans délivrance d’un reçu,  ticket, note  voir d’un simple papier sans entête  il peut être difficile de régler à l’amiable  le litige….

Vérifier que l’organisateur a effectué les procédures de déclaration ou de demande d’autorisation de son activité :

En principe, certains documents peuvent être repérés sur un affichage obligatoire comme les prix des activités, les numéros d’appels d’urgence…

Il faut penser à prendre des photos des lieux, des panneaux d’affichages, de réunir là encore des témoignages et de saisir les autorités comme la mairie du lieu du site de l’exploitation, la direction départementale des populations du département, les services de l’état etc.

BON A SAVOIR

Revente de billets de spectacles ou de compétitions sportives : restez vigilants

Les organisateurs des manifestations culturelles et sportives n’effectuent que rarement la vente de leurs places et font plutôt appel à des professionnels de la vente de billets qu’ils rémunèrent par le versement de commissions pour chaque billet vendu.

Vente directe : les salles de spectacle ou loisirs elles-mêmes (les théâtres, clubs sportifs …)

Vente via un intermédiaire : grandes enseignes, spécialisées ou non, dans la vente de billets : hypermarchés et supermarchés, enseignes culturelles…

La vente se fait également très souvent à distance, notamment via les sites internet de ces professionnels.

Les points de vigilance en matière de vente à distance

Le consommateur doit disposer de certaines informations de manière lisible et compréhensible avant de procéder à son achat :

Les caractéristiques essentielles du billet, c’est-à-dire le prix, la catégorie, le placement dans la salle quand celui-ci n’est pas libre, l’identité du professionnel avec lequel le consommateur contracte, l’absence de droit de rétractation, les modalités de traitement des réclamations, les délais de livraison, etc.

Avant de procéder à votre achat de billet des conseils :

Ne cédez pas à un achat impulsif.

Vérifiez si l’organisateur dispose de son propre canal de réservation de billets ou s’il recommande un site de revente officiel.

Vérifiez que les sites sur lesquels vous effectuez vos achats sont fiables et assurez vous que le paiement soit sécurisé.

Lisez attentivement les conditions d’annulation couvertes par l’assurance avant d’acheter.

Méfiez vous des places vendues par des vendeurs à la sauvette.

Les dates des soldes d’été

Les soldes d’été durent 4 semaines et se déroulent du mercredi 28 juin 2023 à 8h au mardi 25 juillet 2023 inclus dans la majorité des départements métropolitains sauf en Corse.

Dans le magasin, la distinction entre les articles soldés et non soldés doit clairement apparaître aux yeux des consommateurs : étiquetage précis, localisation séparée dans le magasin, notamment.

Afin d’éviter les « faux rabais », vous pouvez faire du repérage plusieurs semaines avant l’ouverture des soldes sur les produits qui vous intéressent. Vous pouvez aussi faire des captures d’écran pour conserver la trace des offres consultées.

Par ailleurs, pensez à vérifier l’application des rabais promis avant votre paiement.

Le commerçant qui annonce une baisse de prix doit le faire par rapport au prix antérieur qui doit être affiché à côté du prix soldé.

Un article soldé bénéficie des mêmes garanties que tout autre article non soldé en matière de défauts de fabrication non apparents ou de service après-vente.

La mention « Pendant les soldes, ni repris, ni échangé » est donc abusive.

UFC QUE CHOISIR JUILLET 2023

Articles relatifs

Victime d’un accident de la vie quotidienne à l’étranger, comment réagir

Michel Texier

La résiliation avec Canal Plus

Michel Texier

Les dossiers de notre réseau Anti-Arnaques

Michel Texier