Communications Internet

TNT à l’assaut des montagnes

14 avril 2011

Le passage vers la télévision tout numérique se fait progressivement. Il s’achèvera en novembre 2011 avec le Languedoc-Roussillon. Pour l’heure, 70 % de la population métropolitaine l’a déjà opéré. Mais 8 régions (sur les 24 qui ont été dessinées) doivent encore franchir ce cap. Parmi elles, les Alpes et les Pyrénées, deux étapes « techniquement à risques » du fait du relief escarpé.

Jusqu’à maintenant, le déploiement de la télévision tout numérique se passe globalement bien. Mis à part quelques problèmes concentrés sur des zones restreintes – et qui peinent parfois à être solutionnés (exemple : la Vallée de la Loue, dans le Doubs) – le processus poursuit son bonhomme de chemin. Lors d’un récent Comité consultatif sur la TNT (télévision numérique terrestre), auquel « Que Choisir » était convié, Michel Boyon, président du CSA (Conseil supérieur de l’audiovisuel), a estimé que « moins d’un foyer sur mille a été perturbé par le passage au tout numérique ».


A l’heure actuelle, 16 régions sur les 24 prédéfinies ont abandonné l’analogique, soit 70 % des foyers métropolitains (18,8 millions). Mais le tour de France de la TNT, qui s’achèvera en novembre 2011 dans le Languedoc-Roussillon (voir calendrier en encadré), a sans doute bouclé la partie la plus facile du parcours.

Car les redoutables étapes de montagne, avec leur relief compliqué et leur population éparpillée, se profilent à l’horizon. « On va maintenant rentrer dans le vrai dur, dans la micro chirurgie », reconnaît ainsi Eve-Lise Blanc-Deleuze, du groupement France télé numérique (FTN). En mai prochain, le Massif-Central (Auvergne) sera le hors-d’œuvre. Le plat principal devant être servi à partir de l’été prochain avec, successivement, les Alpes et les Pyrénées.


Dans ces zones montagneuses, l’extinction du signal analogique (le mode de diffusion historique) au profit du seul numérique présente quelques spécificités techniques. En premier lieu, plusieurs gros émetteurs situés sur des points hauts (par exemple, Mont-Ventoux, Pic du Midi…) arrosent plusieurs régions. Or, toutes n’opéreront pas leur basculement en même temps. De fait, les foyers qui se situent en limite de zone ne sont pas à l’abri de quelques problèmes de réglage. Écrans noirs en perspective pour certains ?


Autre difficulté, la gestion des nombreux relais terrestres secondaires installés en montagne en raison du relief escarpé. « Sur la totalité des émetteurs en service pour l’analogique, 146 n’ont pas été reconduits (non rallumés, NDLR) en 2010 dans les dix régions qui sont passées au tout numérique, explique Rémi Stefanini, du CSA. En 2011, ce chiffre sera de… 1 347 ». Et beaucoup de ces émetteurs à éteindre se trouvent en effet dans des régions de montagne tandis que d’autres, créés pour la couverture TNT, seront allumés pour la première fois. Résultat, le jour J, les manœuvres techniques pourraient prendre plus de temps.


Dans la quasi-totalité des autres endroits, la réception des chaînes est rétablie pour les téléspectateurs avant midi (à condition qu’ils n’aient pas oublié de les re-scanner avec leur télécommande). En zone de montagne, cela pourrait aller jusqu’à trois jours après la date officielle du basculement. Et faute de pouvoir continuer de recevoir les programmes par voie hertzienne (antenne râteau) des dizaines de foyers pourraient être contraints d’opter, dans une certaine « urgence » et précipitation, pour la voie satellitaire (parabole, décodeur).


Face à cette situation, les différents intervenants de la TNT (CSA, FTN, gestionnaires d’émetteurs, élus…) disent avoir mis le paquet sur l’anticipation et l’adaptation. Mais dans ces régions montagneuses plus qu’ailleurs, ils se gardent bien de garantir qu’une avalanche de problèmes ne leur tombera pas dessus lorsque l’analogique s’éteindra définitivement. Une crainte qui restera présente pour les heures, les jours, les semaines voire les mois qui suivront.
Les étapes du TNT tour !


Huit régions doivent encore opérer le passage vers une couverture télé exclusivement numérique. Le processus s’achèvera fin 2011.
– 10 mai : Auvergne
– 21 mai : Côte d’Azur
– 24 mai : Corse
– 15 juin : Rhône
– 6 juillet : Provence-Alpes
– 20 septembre : Alpes
– 8 novembre : Midi-Pyrénées
– 29 novembre : Languedoc-Roussillon


Arnaud de Blauwe

http://www.quechoisir.org/telecom-multimedia/image-son/photo-video/actualite-tnt-a-l-assaut-des-montagnes

Articles relatifs

Buzzmobile l’opérateur laisse planer le doute

Michel Texier

Téléphone mobile – Réengagement forcé

Michel Texier

E-commerce Numeristock.fr ne répond plus

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +