Internet

le débit internet des FAI

Alors que les fournisseurs d’accès à Internet (FAI) promettent des débits de 20, 25 voire 100 mégabits par seconde (Mbits/s), les internautes, eux, doivent généralement se contenter de connexions nettement moins rapides. Un projet d’arrêté visant à encadrer les arguments publicitaires des FAI est en cours d’adoption. L’UFC-Que Choisir y est plutôt favorable.

Les fausses promesses des fournisseurs d’accès à Internet (FAI) en matière de débits sont-elles en train de vivre leurs dernières heures ? En tout cas, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a décidé de prendre le problème à bras-le-corps. Depuis longtemps, en effet, les FAI n’hésitent pas à tordre la réalité pour annoncer dans leurs publicités des débits allant « jusqu’à 20 mégabits par seconde » voire « jusqu’à 25 » ou « jusqu’à 28 Mbits/s » alors que la plupart de leurs clients bénéficient au mieux de 8 ou 10 Mbits/s. Et avec le lancement commercial du VDSL2, cette surenchère de débit ne fait que s’amplifier. Cette technologie censée accroître les débits des connexions ADSL a poussé Free à faire miroiter à ses clients des débits pouvant aller « jusqu’à 100 Mbits/s ». Une sortie qui lui a valu un sérieux recadrage de l’Autorité de régulation des télécoms (Arcep).

  •  Objectif : Faire communiquer les FAI sur le débit réel….

la suite

Articles relatifs

Les 10 règles d’or pour acheter sur un site Internet dans un autre Etat membre de l’Union européenne

Michel Texier

Vol de documents sur internet

Michel Texier

Numericable sanctionne les bavards

Michel Texier