Vers le haut
09 63 04 60 44

Coût d’un appel local

Réparation automobile des assureurs continuent d’imposer leur garagiste

voyages 30 août 2016
Réparation automobile des assureurs continuent d’imposer leur garagiste

Réparation automobile des assureurs continuent d’imposer leur garagiste

Certaines compagnies d’assurance bafouent encore la liberté de choix du garagiste, pourtant inscrite dans la loi Hamon sur la consommation. Que Choisir a pu se procurer quelques courriers édifiants.

Dès qu’un automobiliste entre en contact avec son assureur à la suite d’un sinistre, ce dernier doit obligatoirement lui signifier la possibilité de choisir le garage où il souhaite déposer son auto accidentée. C’est du moins ce qu’un arrêté, paru au Journal officiel no 0146 du 24 juin 2016 , impose aux assureurs (1). Mais ce texte de la loi Hamon ne semble pas vraiment appliqué. Car, si les compagnies semblent jouer le jeu lors de la prise de contact par téléphone, par la suite, elles usent de stratagèmes pour imposer leurs réparateurs agréés aux automobilistes, comme en témoignent les différents courriers que nous nous sommes procurés.

Ainsi dans l’un de ces courriers (exemple 1), on peut constater que c’est directement l’expert, du réseau Libexauto, qui donne les directives à l’assurée en lui indiquant que « pour mener à bien et dans les meilleurs délais, notre mission, nous vous remercions de vous rendre chez votre réparateur, la carrosserie XXX ». Un établissement nullement choisi par l’assurée mais par l’expert. Cette missive témoigne aussi de la dépendance des experts vis-à-vis des compagnies d’assurance, comme nous l’avons constaté il y a quelque temps.

De son côté, la GMF redirige même une voiture, pourtant déjà dans une carrosserie où elle a été expertisée, vers un centre de débosselage qu’elle a elle-même choisi. Certainement que les tarifs de réparation ont été âprement négociés et que l’assureur y trouve plus son compte.

Enfin, d’autres préfèrent l’incitation financière. C’est ainsi qu’une assurée s’est vu recevoir une étrange proposition de la part de son assureur Allianz (exemple 2) qui lui écrit : « je vous confirme que vous pouvez bénéficier d’un abattement de 125 euros si vous passez par l’un de nos garages agréés ». Une façon pas vraiment déguisée d’imposer le réparateur à ses clients.

1) L’arrêté du 17 juin 2016 vise à rendre applicable les dispositions de l’article 63 de la loi no 2014-344 du 17 mars 2014 qui prévoit que tout contrat d’assurance souscrit au titre de la responsabilité civile automobile mentionne la faculté pour l’assuré, en cas de dommage garanti par le contrat, de choisir le réparateur professionnel auquel il souhaite recourir.

Yves Martin

source https://www.quechoisir.org/

 

← Go Voyages une erreur de nom qui coûte très cher Assurance trajet perturbé de la SNCF un wagon d’exclusions →

UFC Que Choisir Var-Est

UFC Que Choisir Var-Est

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite