Chronique conso

Démarchage téléphone

Démarchage et vente par téléphone

Mme S. de Roquebrune sur Argens nous a consulté suite à un démarchage téléphonique par la société F. qui lui a proposé des produits pour le bien-être et la bonne forme (Omega 3). Elle a souhaité nous exposer son problème, plus pour que nous soyons attentifs à ce genre de pratique et que nous la dénoncions, que pour récupérer la somme indûment prélevée.
Par téléphone, on lui a proposé de lui envoyer des échantillons de produits afin qu’elle les teste ; seuls les frais d’expédition étant à sa charge soit 2,90€, ce qu’elle a accepté. Elle les a réglés par carte bancaire.

Malheureusement, l’acceptation de cette offre de découverte impliquait la souscription d’un abonnement standard. Cette information ne lui avait pas été donnée lors du démarchage téléphonique, elle l’a découvert quelques jours plus tard en allant sur le site de cette société. Elle a aussitôt appelé ladite société et on lui a répondu qu’il était trop tard et qu’un nouveau colis lui avait été expédié et son compte débité de la somme de 99,80 €. Elle a donc immédiatement résilié cet abonnement afin d’éviter qu’un deuxième colis lui soit adressé et son compte de nouveau débité.

Les conseils d’UFC QUE CHOISIR

Déjà il convient de se méfier de tout démarchage par téléphone. Les sociétés pratiquant cette forme de vente (dite vente sans commande préalable) doivent respecter deux obligations : l’obligation d’informer (art L 111-1 du Code de la Consommation) et l’envoi d’un document écrit qui doit être signé et renvoyé par le client (Art L 121-27 du Code de la Consommation).
D’autre part, il ne faut jamais donner son numéro de carte bancaire, et accepter le prélèvement, car ces sociétés peu scrupuleuses auront la main mise sur votre compte et pourront poursuivre les prélèvements.
Enfin, il convient de se méfier aussi de ces produits dit de bien être vendus de cette manière ; leurs origines sont incertaines et leur efficacité reste à prouver. Il est préférable de se tourner vers les professionnels de santé (médecins et pharmacies).

Chronique consommation parue dans Var Matin du 26 octobre 2013

Articles relatifs

Chronique de la conso problèmes de canapé

Michel Texier

Notre chronique Conso démarchage la fin justifie les moyens

Michel Texier

Santé et tatouage dans notre chronique Conso

Michel Texier