Administrations Impôts

Déclaration de revenus, changement de tranches

Déclaration de revenus, changement de tranches

 

L’impôt sur le revenu est calculé par l’application d’un barème (pourcentage) actualisé chaque année. Le barème comporte plusieurs tranches soumises à différents taux qui augmentent progressivement en fonction de l’importance des revenus.
Pour un revenu net de 25 000 €, à combien s’élève l’impôt ?

  • Jusqu’à 9 700 €, le taux est de 0 %, soit 0 €.
  • De 9 701 € à 25 000 €, le taux est de 14 %, soit 2 142 €.

L’impôt est donc de 2 142 € (0 + 2 142) avec un taux moyen d’imposition de 8,6 %.
 

Pour un revenu net de 28 000 €, à combien s’élève l’impôt 

  • Jusqu’à 9 700 €, le taux est de 0 %, soit 0 €.
  • De 9 701 € à 26 791 €, le taux est de 14 %, soit 2 392 € (+ 250 €)
  • De 26 792 € à 28 000 €, le taux est de 30 %, soit 362 €.

L’impôt est donc de 2 754 € (0 + 2 392 + 362) avec un taux moyen d’imposition de 9,8 %.
En conclusion
Ce n’est qu’une partie des revenus qui passe dans la tranche supérieure. En passant de 25 000 € à 28 000 €, on a bien changé de tranche au sens où le montant qui dépasse 26 791 €, c’est-à-dire 1 209 €, est désormais taxé au taux de 30 %.

Il reste plus après impôt pour le revenu le plus élevé. On peut évidemment dire que les derniers euros gagnés rapportent moins que s’ils se situaient dans une tranche inférieure. Mais, en gagnant 3 000 € de plus, si on a payé plus d’impôt (612 €, 250 + 362), il reste néanmoins plus après impôt : 25 246 € au lieu de 22 858 €.

Changer de tranche, à la hausse, diminue le gain final représenté par l’augmentation de son revenu mais il y a bien toujours un gain.

Quel est le barème de l’impôt sur le revenu ?

Le contenu de cette page est à jour pour la déclaration des revenus de 2015 à l’exception des formulaires, services en ligne et documents d’information. Ceux-ci seront mis en ligne dès qu’ils seront disponibles.
L’impôt sur le revenu est calculé par l’application d’un barème (pourcentage) actualisé chaque année.

Le barème comporte plusieurs tranches soumises à différents taux qui augmentent progressivement en fonction de l’importance des revenus.

Le montant de l’impôt brut se calcule à partir du revenu net imposable, en 3 grandes étapes :

  • Division du revenu net imposable par le nombre de parts de quotient familial
  • Le nombre de parts auquel vous avez droit dépend de votre situation familiale et des personnes à votre charge (enfants mineurs, majeurs, handicapés, personnes invalides).

Application du barème
Au chiffre obtenu, vous appliquez le barème prévu pour une part de quotient familial.

Multiplication de l’impôt ainsi obtenu par le nombre de parts
En multipliant le montant obtenu par le nombre de parts, vous obtenez le montant total de l’impôt brut.
Exemple d’application du barème pour un célibataire (quotient familial d’1 part) ayant perçu un revenu net imposable de 27 000 €.

  • Fraction jusqu’à 9 700 € : 0 €
  • De 9 700 € à 26 791 € : ( 26 791 €- 9 700 €) x 14 % = 17 091 € x 14 % = 2 392,74 €
  • De 26 791 € à 27 000 € : ( 27 000 € – 26 791 €) x 30 % = 209 € x 30 % = 62,7 €

L’addition des montants d’impôt obtenus par tranche et multiplié par le nombre de parts (ici égal à 1) donne le montant total de l’impôt brut : 0 € + 2 392,74 € + 62,7 € = 2 455,44 €.

Pour obtenir l’impôt net à payer, plusieurs corrections sont apportées au montant de l’impôt brut :

Plafonnement des effets du quotient familial
L’avantage en impôt lié au nombre de parts est plafonné dans certaines situations.

Décote en cas de faibles ressources

Vous bénéficiez d’une décote si le montant brut de votre impôt sur le revenu ne dépasse pas 1 553 € (pour les célibataires, divorcés ou veufs) ou 2 560 € (pour les couples soumis à imposition commune).
La décote est égale à la différence entre, selon le cas, 1 165 € ou 1 920 € et les 3/4 du montant de votre impôt.
Exemple pour un impôt brut de 1 400 €.
3/4 x 1 400 € = 1 050 €
La décote est de 1 165 € – 1 050 € = 115 € (célibataire) ou de 1 920 €- 1 050 €= 870 € (couple).
Le montant de l’impôt après décote est de 1 400 €- 115 € = 1 285 € (célibataire) ou de 1 400 € – 870 € = 530 € (couple).

Contribution exceptionnelle sur les hauts revenus
La contribution exceptionnelle peut s’ajouter à l’impôt sur le revenu en cas de hauts revenus
Réductions d’impôt
Les réductions d’impôt auxquelles vous avez droit doivent être retranchées du montant de votre impôt. Par exemple, réductions pour dons aux organismes d’intérêt général.
Pour calculer le montant de votre impôt, vous pouvez :

Consulter la brochure en ligne sur la déclaration de revenus et la notice explicative de la déclaration de revenus . Ces documents contiennent une fiche permettant de calculer le montant de l’impôt.

source https://www.service-public.fr

Articles relatifs

Réforme tarifaire des professions juridiques réglementées

Michel Texier

Responsabilité du vendeur dans les opérations de défiscalisation

Pascal SIX

Prêt à taux zéro dans l’ancien sous condition de travaux

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +