Argent Assurances

Les grands défauts à corriger des petites assurances

Les grands défauts à corriger des petites assurances : Assurance moyens de paiement, assurance fuites d’eau…

Alors que les plaintes de consommateurs sur les assurances affinitaires se multiplient, et à l’approche de la discussion à l’Assemblée nationale du projet de loi « consommation », comprenant notamment un volet sur ces assurances « accessoires », l’UFC-Que Choisir présente aujourd’hui les résultats effarants de son analyse de deux exemples emblématiques de ces assurances : les assurances moyens de paiement (AMP) et les assurances « fuites d’eau ». Face aux défauts criants des assurances accessoires et à leur impact financier, l’association en appelle à une action résolue des parlementaires.

Assurance moyens de paiement : tout baisse… sauf les prix

Si depuis 2009, l’UFC-Que Choisir ne cesse de dénoncer la perte d’intérêt des AMP en raison de la loi obligeant les banques à rembourser les clients pour la plupart des fraudes, l’analyse des taux 2012 de plaintes pour fraude aux moyens de paiement devrait sonner le glas de telles « assurances ». En effet, ce taux a baissé de 19% entre 2009 et 2012, chiffre impactant car les AMP ne remboursent pas sans plainte. Et le montant moyen fraudé est également en baisse. Malgré cela, le prix de ces assurances n’a diminué que de 0,8% entre 2009 et 2013. L’échelle départementale confirme cette carte de France de l’incohérence des AMP : il y a 266% d’écart entre les taux de plaintes les plus hauts et les plus bas… mais seulement 5,6% d’écart sur les tarifs ! Comment ne pas dénoncer le fait que l’AMP ne suive pas la logique assurantielle, où le prix est lié à l’étendue de la garantie et au risque réel de sinistre ? Comment par ailleurs ne pas s’indigner du fait que les banques via leurs packages équipent encore et toujours 55% de leur clients d’AMP ? Bref, l’AMP n’est que l’assurance… de revenus massifs pour les banques : en 2007 (soit avant le passage de la loi), la manne s’élevait à 940 millions d’euros de marges.

L’article complet sur le site « Que choisir »

L’étude complète

Articles relatifs

Frais de tenue de compte bancaire

Michel Texier

Dépôt d’espèce ou un virement de compte à compte peut mettre 2 ou 3 jours avant d’être porté au crédit…

Michel Texier

Exercice du droit de renonciation à un contrat conclu en ligne

Pascal SIX

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +