Energie Environnement

Rattrapage facturation Gaz 2011 en 2013

Gaz

GDF-Suez s’apprête à envoyer les premières factures prenant en compte le rattrapage tarifaire pour le gaz consommé fin 2011. Une facturation retardée due à l’annulation du gel des tarifs par la justice. Pour les usagers du tarif réglementé, le moment est venu de passer à la caisse.

La première facture de 2013 va être salée pour les abonnés au tarif réglementé du gaz naturel. D’abord en raison de la hausse applicable depuis le 1er janvier : 2,4 % en moyenne. Mais aussi parce que le fournisseur commence à facturer un rattrapage tarifaire prévu depuis plusieurs mois…
Suite à une décision de justice, GDF-Suez fait payer, avec plus d’un an de retard, un supplément de prix pour le gaz consommé entre octobre et décembre 2011. « Les premières factures tenant compte de ce rattrapage partent cette semaine », confirme une porte-parole de l’entreprise.
À l’époque, le gouvernement avait gelé le tarif du gaz, alors que les règles de fixation du prix prévues par la loi imposaient une forte hausse. Saisi par GDF-Suez, le Conseil d’État a annulé la décision l’été dernier. D’où cette facturation rétroactive.
Plus de 50 € d’arriérés pour certaines familles
Concrètement, pour les consommateurs, une ligne baptisée « régularisation tarifaire du 4e trimestre 2011 » apparaîtra sur la facture. En moyenne, un foyer se chauffant au gaz se verra facturer un rattrapage de 38 €, estimait le gouvernement l’été dernier.
Mais le supplément peut être plus élevé. Il se monte par exemple à 56 € pour une famille de quatre personnes vivant dans un pavillon de 100 m2 en banlieue parisienne et qui consomme 25 000 kWh de gaz par an….

Source : http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/les-hausses-du-gaz-de-2011-se-paient-en-nbsp-2013

Articles relatifs

Le médiateur GDF

Michel Texier

Le compteur Linky selon la CRDE

Michel Texier

Compteurs électriques Linky L’intérêt des usagers oublié

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +