Vers le haut
09 63 04 60 44

Coût d’un appel local

SFR embrouille ses factures et l’État

thematiques 10 juin 2016
SFR embrouille ses factures et l’État

SFR embrouille ses factures et l’État selon 60 millions de consommateurs

 

L’opérateur offre à ses clients l’accès à des magazines numériques. Mais le cadeau n’est pas aussi gratuit que prévu.

La politique de SFR n’en finit plus de faire grincer les dents des consommateurs. Le fournisseur d’accès Internet ne semble pourtant pas avare à l’égard de ses clients. Depuis début mai, tous les abonnés à la box SFR et tous les abonnés mobiles avec appels illimités (forfait « Starter 1 Go » et plus) bénéficient gratuitement de l’option « SFR Presse ». Cette dernière permet d’accéder en illimité aux dix-sept titres médias du groupe Altice auquel appartient SFR (Libération, L’Express, L’Étudiant, Stratégies, Point de vue…).

Une opération indolore… en apparence
Cette offre est facturée au prix de 19,99 €, mais grâce à la remise du même montant sur la facture, l’opération est indolore pour le client… du moins en apparence ! Tout d’abord, si SFR met en avant la gratuité de cette nouveauté, l’opérateur oublie de préciser que, depuis le début de l’année, il a déjà appliqué deux hausses tarifaires sur les abonnements SFR box : début mars, les forfaits ont augmenté de 1,19 €, puis de 1 € début mai.

L’annonce de ces augmentations successives s’est faite discrètement dans les mails de promotion envoyés sur la messagerie SFR. Par exemple, le mail annonçant la hausse de mai était estampillé « Info pub » avec l’objet « Découvrez les nouveautés de votre box », et il fallait lire le message jusqu’au bout pour découvrir que la facture allait augmenter le mois suivant. On comprend donc que les abonnés l’aient donc bien souvent découvert après coup !

Quatre mois pour résilier sans pénalités
Pour justifier cette hausse, SFR avance l’argument suivant : « Parce que nous avons à cœur de continuer à vous proposer des services toujours plus innovants, nous sommes amenés à réviser certains de nos tarifs. » Résultat, le forfait de 32,89 € dépasse désormais les 35 €.

Certains clients s’offusquent de cette hausse qu’ils considèrent comme une modification unilatérale de contrat sans leur accord. Pourtant, SFR n’a pas besoin de recueillir leur consentement pour augmenter ses tarifs. Sa seule obligation est d’avertir le client au moins un mois avant l’entrée en vigueur du nouveau tarif, comme le lui impose l’article L. 121-84 du code de la consommation . Ce qu’il a fait…

Seule arme pour l’abonné s’il refuse cette hausse : résilier. Il a quatre mois, soit jusqu’à début septembre, pour le faire sans pénalités de résiliation anticipée dans le cas où il est encore en période d’engagement (attention, les frais de résiliation, eux, continuent à s’appliquer). C’est peut-être le moment d’aller voir ce que propose la concurrence.

Un tour de passe-passe fiscal
Ce qui est passé encore plus inaperçu avec l’option « SFR Presse », c’est le tour de passe-passe fiscal du fournisseur. Si le montant TTC de la facture ne change pas avec l’ajout de …

source http://www.60millions-mag.com/

← Apple iOS 10 et macOS des iPhone, des iPad et des Mac sur le carreau Roland-Garros des conditions de remboursement très limites →

UFC Que Choisir Var-Est

UFC Que Choisir Var-Est

L'Union Fédérale des consommateurs Que Choisir donne à tout consommateur une information générale ou un renseignement simple sur vos droits. Notre UFC peut également vous accompagner dans la résolution de votre litige de consommation si, comme l’exige la loi, vous en devenez adhérent...Lire la suite