Commerce

Coffrets cadeaux Doze en faillite

Les coffrets cadeaux Doze disparaissent pour de bon

Après une première faillite de la société en juillet 2012, certains détenteurs de coffrets Doze avaient quand même bénéficié de leurs prestations grâce à la reprise de l’activité par LJS Loisirs. Mais celle-ci vient à son tour d’être mise en liquidation.

L’an dernier, il s’en était fallu de peu pour que les coffrets cadeaux de la marque Doze, commercialisés sur les sites Doze.fr et Guide-sensations.com, ne disparaissent totalement. Le tribunal de commerce de Paris avait prononcé le 7 juillet 2012 la liquidation judiciaire avec poursuite d’activités de l’éditeur QG Loisirs.
Heureusement, la société LJS Loisirs avait pris le relais en octobre (voir notre actu mise à jour le 16 octobre). Certains consommateurs avaient ainsi pu profiter de leur coffret cadeau Doze, mais pas tous car des prestataires non payés avaient refusé les détenteurs de ces coffrets.

  • Faibles chances de récupérer son argent

Malheureusement, la société LJS Loisirs vient d’être à son tour liquidée, par une décision du tribunal du 18 juin. Un liquidateur a été nommé : Maître Leïla Belhassen-Poiteaux. C’est à elle que les clients détenteurs de coffrets vont devoir désormais s’adresser.

Notamment pour déclarer leur créance, en joignant, par courrier simple, des pièces justificatives comme la preuve de paiement (facture, ticket de caisse, etc.) et en indiquant le numéro de mandat (7526). Il faut lui écrire au : 76, rue du Faubourg Saint-Denis, 75010 Paris.

Comme c’est souvent le cas après la liquidation d’un éditeur de coffrets, les chances de récupérer son argent sont très faibles – sauf dans le cas où la prestation relèverait d’un produit touristique au sens de l’article L. 211-1 du code du tourisme, car les fonds sont alors garantis par une compagnie d’assurances.

Source : http://www.60millions-mag.com/actualites/articles/les-coffrets-cadeaux-doze-disparaissent-pour-de-bon

Articles relatifs

Lave linge hublot pour personnes en situation de handicap

Michel Texier

La fausse boutique Timberland appâte sur Facebook

Michel Texier

Samassur faux avis de consommateur

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +