Commerce

Coffrets cadeaux – Une formule, des dérives…

Malgré les nombreuses imperfections du système, les coffrets cadeaux continuent à avoir le vent en poupe. Nos conseils pour éviter les pièges et les déceptions.

Depuis leur apparition sur le marché en 2002, les coffrets cadeaux font un tabac. Certes, à première vue, le concept de loisirs à la carte a tout pour plaire.

Malheureusement, nos enquêtes sur le sujet montrent à l’évidence que la formule n’est pas aussi séduisante qu’il y paraît, et qu’elle peut être la source de bien des déconvenues : difficulté à planifier une réservation avant la fin de validité du coffret, prestation au rabais, mauvais accueil, suppléments injustifiés, etc.

Cette année encore, même si d’incontestables progrès ont été réalisés par les principaux acteurs du secteur, la vigilance s’impose pour limiter les risques.

Vous êtes l’acheteur du coffret

  • Vérifiez l’étendue de la sélection et la répartition des adresses dans la zone géographique du destinataire du coffret. La proximité est un critère particulièrement important pour les activités de courte durée. S’il faut faire deux heures de route pour un simple massage, le jeu n’en vaut pas la chandelle.
  • Notre conseil : il n’est pas facile d’examiner en détail les propositions des coffrets cadeaux dans la foule et le brouhaha des magasins. Il est beaucoup plus confortable de consulter les sites Internet des émetteurs, où le contenu des coffrets est généralement bien détaillé.
  • Attention à la date limite d’utilisation. Les bons de paiement inclus dans les coffrets sont généralement valables 1 an, voire 18 mois, à partir de la date d’édition du produit. Le délai d’utilisation dépend donc de la date d’achat du coffret. Certains éditeurs acceptent néanmoins de proroger la date de validité sous certaines conditions.
  • Soyez vigilant sur les modalités d’échange, car l’opération peut être facturée (jusqu’à 20 euros).
  • Privilégiez les éditeurs qui proposent les services d’une centrale de réservation. Pour les séjours en chambres d’hôtes, notamment, il faut parfois passer des dizaines de coups de fil avant que la demande de réservation soit satisfaite, surtout en haute saison.

Vous recevez un coffret

  • Ne l’enterrez pas au fond d’un tiroir et utilisez-le le plus vite possible. Vous éviterez ainsi la précipitation des derniers mois, au cours desquels il vous faudra trouver à tout prix un prestataire.
  • • Lisez attentivement les offres. Certains catalogues vous font miroiter que vous allez piloter une Ferrari, alors qu’en réalité il s’agit d’un simple baptême. Vous monterez bien dans une voiture de course, mais à la place du passager, et pour cinq minutes.
  • • Refusez les suppléments injustifiés. Lors de la réservation, précisez exactement la prestation à laquelle vous avez droit. Si votre chèque cadeau porte sur une nuit d’hôtel, pas question qu’on vous en impose deux.
  • En cas de difficulté à réserver, contactez le service clients de l’éditeur, qui pourra éventuellement vous proposer des adresses ne figurant pas dans le catalogue.
  • Si l’hôtel ou le restaurant affiche complet quand vous annoncez que vous êtes client via une « box », faites appeler l’un de vos proches qui se fera passer pour un client « classique ». Si, comme par miracle, l’établissement affiche des disponibilités, signalez-le au service clients de la marque de coffrets.

 

Articles relatifs

Comment régler un litige avec un commerçant d’un pays de l’Union européenne lors d’un achat sur internet

Michel Texier

Les sites de e-commerce ne respectent pas la loi.

Pascal SIX

La ministre du commerce s’attaque aux magasins Drives

Michel Texier

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +