Communications Téléphonie

Orange et SFR encore condamnés

Orange et SFR devant la Justice

Ça devient une habitude ! Orange et SFR viennent à nouveau d’être condamnés par l’Autorité de la concurrence. Les amendes sanctionnent cette fois la commercialisation d’offres incluant des appels illimités vers les numéros appartenant au même opérateur. Une pratique qu’a toujours dénoncée l’UFC-Que Choisir. L’Autorité permet aussi aux clients qui seraient toujours engagés sous de telles offres d’en changer dès aujourd’hui.

117,4 millions d’euros pour Orange, 65,7 millions d’euros pour SFR, tels sont les montants des amendes que les deux principaux opérateurs de téléphonie mobile de France vont devoir payer à l’État. Elles viennent d’être prononcées par l’Autorité de la concurrence qui sanctionne ainsi les effets néfastes de la commercialisation entre 2005 et 2008 d’offres incluant des appels illimités vers des correspondants abonnés au même opérateur (offres du type « 3 numéros » ou « soir et week-end ») (1).

A priori bénéfiques pour le consommateur puisqu’elles lui permettaient d’appeler ses proches en illimité, ces offres avaient en fait un effet pervers dans la mesure où elles incitaient des familles entières à rejoindre le même opérateur pour bénéficier d’appels illimités. Une étude interne de SFR, dévoilée par l’Autorité de la concurrence, montre d’ailleurs que dans 67 % des cas, les abonnés à ces offres recommandaient à leur entourage de les rejoindre et que dans 41 % des cas, ce conseil était suivi d’effet. Et une fois tout le monde abonné chez le même opérateur, difficile pour un des membres de changer d’opérateur….

Source : http://www.quechoisir.org/telecom-multimedia/telephonie/actualite-telephonie-mobile-orange-et-sfr-encore-condamnes

Articles relatifs

Durée d’engagement sur mobile

Michel Texier

100 000 abonnés à quechoisir.org

Michel Texier

Accélération de la concurrence suite à la « hausse de la TVA » !

Pascal SIX

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies, notamment à des fins de statistiques, dans le respect de votre vie privée. Ok En savoir +